École Presquile » Accueil blog | Aller sur le site
 

Portraits en photo-typo-graphisme

 6 mars 2015  

Exercice en 2ème année de design graphique

A partir d’un choix libre d’une figure célèbre, cet exercice incorpore trois éléments essentiels dans la manipulation info-graphique  : photographie, typographie et graphisme. Le portrait de la personnalité choisie se compose de ces éléments qui constituent sa cohérence. L’image que l’on veut véhiculer se nourrit des connotations des usages de la typographie utilisée pour évoquer son nom, mais aussi des éléments visuels graphiques et iconiques que l’on associe facilement à l’univers de la personnalité ciblée. On ajoute à cela la photographie de départ qui contribue à cette accumulation en montrant le personnage selon une position ou une gestuelle qui lui est propre par rapport à la médiatisation de son image. Le résultat sont des affiches de personnalités connues habillées de graphisme et typographie qui rappellent que la construction d’une affiche se fait par accumulation de sens. Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

XPMT est de retour

 24 février 2015  

Sortie du numéro 2 de la revue de l’École PRESQU’ILE

Dans les jours précédents nous avons eu le plaisir de présenter à nos étudiants le numéro 2 de la revue XPMT Revue Expérimentale d’Arts Appliqués. Ce deuxième numéro a comme particularité le fait de réunir un certain nombre de projets réalisés par les étudiants de l’École PRESQU’ILE, et c’est à partir de la réalité de ces projets que l’ensemble du numéro est articulé. En effet, ce deuxième numéro s’interroge sur la notion de «faire projet» ainsi que sur l’importance de la confrontation des étudiants, qu’ils soient en début ou en fin de parcours, avec la faisabilité et la réalité d’un projet. Cette problématique est abordée à partir de tous les questionnements nécessaires à la gestion professionnelle et l’exigence que l’on doit observer en vue de l’aboutissement d’un projet, face à ses commanditaires et vis-à-vis de l’étudiant lui-même en tant que futur professionnel. Dans ces pages on trouve des aperçus de projets de fin d’études des étudiants de Design Graphique, mais également quelques commandes pour lesquelles l’école a été sollicitée par des entreprises privées, sans oublier les travaux que les étudiants réalisent à l’intérieur de l’école et qui sont menés avec un sens expérimental assez poussé et une dimension appliquée très concrète. L’équipe d’étudiants qui prennent en charge la réalisation de la maquette a été renouvelée ainsi que la couleur de la couverture, le nombre de pages a été aussi augmenté. Les textes qui accompagnent les articles sont développés davantage pour mieux affirmer le positionnement éditorial de la revue et une version en anglais accompagne désormais chaque article. Tout cela fait de XPMT un projet riche, plein d’énergie et de fraîcheur dont vous pouvez retrouver la totalité de ses pages dans le lien suivant  :  Revue XPMT 2 (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

Extension du domaine de la forêt

 17 février 2015  

Exercice d’expression plastique en design graphique

Avec ce billet nous arrivons à terme de l’intégralité du travail autour de la notion de la forêt que nous avons mené avec les étudiants de 1ère année en design graphique. Après les étapes précédentes d’exploration photographique et de dessin sur plusieurs feuilles de calque, la dernière étape est la conception d’un volume en papier canson qui retranscrit une idée de la forêt. Ce volume devrait en effet rendre compte d’une idée très personnelle de la forêt à la fois comme lieu mythique où peuvent se dérouler les récits les plus joyeux mais aussi les plus sombres, mais également comme objet fragile porteur d’un imaginaire qui suscite une multiplicité d’interprétations. Ce dernier volet sur la forêt s’est déroulé sur deux étapes, la première qui est consacrée à l’élaboration du volume lui-même et une deuxième, probablement la plus importante, qui est consacrée à l’exploration photographique de ce volume afin d’en épuiser son potentiel étant donné que les prises de vue étaient limitées à des photos en noir et blanc avec des éclairages ciblés. (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

Une nouvelle charte graphique pour Neuville-sur-Saône

 9 février 2015  

Projet réel mené avec les étudiants de Design Graphique 2e année

Avec la volonté d’insérer le travail que nous menons avec nos étudiants dans des projets réels avec de vrais clients et de vraies commandes, nous avons développé un travail avec la ville de Neuville-sur-Saône pour la (re)élaboration de l’identité visuelle de la ville. Ce projet réalisé à partir d’une convention de partenariat avec Archi’Graph (l’association des étudiants de l’École Presqu’Île) et la commune de Neuville-sur-Saône cherche à faire évoluer l’identité visuelle de la ville, afin de lui donner un nouvel élan en adéquation aux exigences de communication d’aujourd’hui. Ce travail se concrétise avec la conception d’une nouvelle charte graphique qui définit une diversité de supports de communication tels que: logo, carte de visite, papier à lettre, tampon, annonce-presse, enveloppe et des propositions graphiques pour des interfaces numériques, panneaux signalétiques. Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

De nombreux visiteurs ont assisté à la Journée Portes Ouvertes

 2 février 2015  

Professeurs, étudiants, et personnel administratif ont participé à l’accueil des visiteurs

Nous avons accueilli un public nombreux samedi dernier lors de notre Journée Portes Ouvertes. L’accrochage des travaux des étudiants dans les différentes salles ont été l’objet des échanges chaleureux entre les professeurs, les étudiants et les visiteurs. Cela a été aussi l’occasion de présenter nos nouveaux produits tels que le Stage Découverte Manaa axé sur une introduction intensive à la pratique des arts appliqués, et le Stage Prépa Concours axé sur la préparation à l’entrée aux écoles nationales et internationales d’art, de design et d’architecture. Les différentes productions correspondantes à chaque section ont été l’objet des échanges entre les visiteurs et le membres de l’école. Nous pouvons dire d’une façon générale que les visiteurs sont repartis avec le sentiment d’avoir été aimablement accueillis et surtout informés avec précision sur les détails des formations que notre établissement propose. Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

Samedi 31 janvier 2015 Journée Portes Ouvertes de l’Ecole Presqu’Île

 28 janvier 2015  

Venez découvrir les réalisations en design graphique et design d’espace de nos étudiants

Nous sommes très heureux de proposer au public notre première Journée Portes Ouvertes de l’année ce samedi 31 janvier de 9h à 17h, 14 rue Gorge de Loup, Cap Vaise, 69009 Lyon. Cette journée sera l’occasion pour nous de vous parler des métiers de designer en relation avec le Design d’Espace et le Design Graphique. Tout est prêt pour que nos étudiants et leurs enseignants accueillent le public désireux de se renseigner sur les formations que nous proposons. Les visiteurs auront des interlocuteurs très différents qui apporteront des renseignements à partir de différents points de vue. Les étudiants, les enseignants, les responsables de section, le personnel administratif ainsi que la direction seront ravis d’informer le public sur la nature du métier de designer, sur les contenus des formations, sur les débouchés réels dans le marché de l’emploi, les modalités d’admission. Un accrochage de travaux est mis en place pour pouvoir aborder toute sorte de questions autour de nos formations dans le domaine du design, toujours en confrontation avec des travaux finalisés, des supports de recherches, des réalisations pour des commandes réelles, rendus de workshop réalisés avec toutes les sections : Mise A Niveau Arts Appliqués, spécialisations en BTS Design d’Espace et BTS Design Graphique, post-BTS en Architecture Intérieure/Images 3D et Digital Art/Motion Design.

Aperçu des images présentes dans l'article

Exposition de l’Ecole Prequ’Île à la mairie du 9e arrondissement de Lyon

 21 janvier 2015  

«Point de vue sur la ville», workshop avec les sections de Design Graphique et Design d’Espace

«Point de vue sur la ville» est le titre que nous avons donné à un workshop que chaque année nous mettons en place avec les sections de Design Graphique et Design d’Espace de notre établissement. Cette année nous sommes allés un peu plus loin dans la diffusion de ce travail puisque la thématique abordée permet un rayonnement qui nous a permis d’entrer véritablement en dialogue avec les institutions locales. Ce travail qui porte sur un regard sur l’espace urbain, nous l’avons conduit sous le registre de l’art contextuel; il est également axé sur une intention de travailler sur l’espace public à partir des interventions plastiques qui ont pris la forme de dispositifs mettant en avant les particularités du quartier de Vaise. Ainsi, des bandes de ruban adhésif rouge mettent en valeur le patrimoine historique du quartier, ses modalités de fonctionnement, l’état des lieux de son architecture, mais aussi la mixité et le dynamisme de sa population. Nous avons été chaleureusement accueillis dans le hall de la mairie de Lyon 9e par des élus locaux qui ont pris la parole lors du vernissage: Hubert Julien-Laferrière, maire de Lyon 9e, Catherine Morinière, adjointe déléguée à la culture et Bernard Brochard, adjoint délégué à l’urbanisme et à l’aménagement. Bravo à toutes et à tous ceux qui ont participé à l’accrochage et à la conception de la scénographie de ce travail. Exposition du 14 janvier au 7 février, Mairie de Lyon 9e, 6 Place du Marché. (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

Une image dessinée de la forêt

 12 janvier 2015  

Travail en expression plastique dans la section de design graphique

Le deuxième volet du travail en expression plastique autour du sujet de la forêt que nous avons réalisé dans la section de design graphique est une production dessinée. Après une première partie d’exploration et documentation visuelle dont le médium a été la photographie (présenté dans ce même espace), c’est le dessin qui prend la suite. Deux particularités sont à signaler  : les dessins sont réalisés sur papier calque et les éléments de la composition d’ensemble sont placés sur différents feuilles, lesquelles une fois superposées, donnent l’effet de profondeur par accumulation. Le premier plan et l’arrière plan sont reliés par les différentes feuilles de papier calque, dans un procédé qui estompe les éléments au fur et à mesure qu’ils sont relégués à l’arrière plan. Il arrive ainsi que certains dessins soient lisibles selon différentes dispositions dans l’ordre de feuilles  : le changement dans l’ordre de feuilles implique une nouvelle configuration dans le dessin. Par ailleurs, les gestes graphiques qui rendent compte des éléments dans la composition sont souvent très différents. L’intérêt de ces dessins est qu’ils sont débarrassés de toute dimension anecdotique au profit d’une diversité de gestes graphiques qui, liés les uns aux autres, construisent une idée de la forêt qui reste énigmatique, en dehors de toute dimension temporaire, mais qui supporte en même temps une pluralité de lectures. (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

La maquette comme représentation du temps, de l’espace et du volume

 17 décembre 2014  

Workshop réalisé avec les classes de Mise A Niveau Arts Appliqués

Le premier workshop de l’année avec les classes de mise à niveau a eu lieu les jours précédents. Comme c’est souvent le cas, les étudiants ont trouvé que ce mode de fonctionnement est très enrichissant sur plusieurs aspects à la fois car la pratique prolongée et intensive d’un sujet et la manipulation jusqu’à l’épuisement des matériaux laissent des acquis définitifs dans l’esprit des étudiants. Nous avons travaillé sur la thématique de «Temps, espace & volume»; à partir de la construction d’une maquette en carton gris ces trois notions ont trouvé leur matérialisation. Ayant comme support la maquette constituée de 20 modules chacun d’une surface de format A3, nous sommes partis sur plusieurs directions dans le but d’épuiser ce support. Dessin, vidéo, photographie, et performance dans une séquence d’éclairage menée avec des groupes de 5 ou 6 personnes. Nous présentons aujourd’hui seulement un aperçu du travail photographique réalisé par les étudiants. Ces images hautes en couleur, permettent la projection de jeux de formes géométriques et colorées. Dans leurs versions filmées elles déclenchent également tout un discours sur le labyrinthe et la déambulation dans des espaces inattendus, improbables et toujours étonnants. Elles suscitent aussi la projection d’architectures utopiques dans des mondes habités exclusivement par des volumes, couleurs et lumières. (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article

Fête des Lumières en light painting

 12 décembre 2014  

Travail de création typographique expérimentale et appliquée en design graphique

Ce travail de création typographique expérimentale prend comme point de départ, pour la plupart de projets, une précédente production typographique basée sur la création d’un système modulaire que nous avons mis en ligne dans cet espace. Bien que d’autres projets sont partis d’un principe totalement différent, toutes les propositions ici présentées ont en commun le principe de la conjonction du light painting appliqué à des pochoirs sur lesquels la lumière à deux fonctions : soit elle remplit la surface de la lettre délimitée par le contour du pochoir, soit elle suit le contour pour définir la forme de la lettre. Les alphabets obtenus ainsi ont été l’objet d’une variété très large de procédés que chaque étudiant a mis en place. Ce principe bricoleur mène les étudiants à investir toute sorte d’objets lumineux à leur portée : briquet, téléphone portable, lampe de poche, et autres gadgets qui produisent de la lumière. Nous avons gardé cet esprit bricoleur en laissant des traces de la fabrication « fait maison » et manuellement qui montre des irrégularités, des imperfections qui évitent les corrections avec des outils informatiques. Les étudiants ont conçu finalement une production d’affiches pour faire entrer ce travail en résonance avec la Fête des Lumières à Lyon. (César Ramirez) Voir les images restantes et lire la suite »

Aperçu des images présentes dans l'article


École Presquile » École supérieure d'arts appliqués, design graphique, design d'espace, architecture d'intérieur située au coeur de Lyon